Médiathèque les Troubadours's Blog

Just another WordPress.com weblog

Avis aux utilisateurs de notre catalogue en ligne mars 27, 2013

Filed under: Divers — mediathequelestroubadours @ 3:27

index  Voici quelques informations qui seront susceptibles d’intéresser ceux et celles qui utilisent leur compte lecteur depuis notre « OPAC » (Online Public Access Catalogue) :

avis aux retardataires : vous pouvez dorénavant prolonger vos prêts depuis votre compte lecteur pour une durée de 3 semaines supplémentaires par rapport à la date initiale de retour. Deux restrictions cependant : la prolongation ne peut être faite qu’une seule fois – il faudra donc nécessairement passer par nous pour un prêt de plus de 6 semaines – et il est impossible de proroger un document réservé par un autre usager.

 

– pour ceux à qui la mémoire joue parfois des tours et qui oublient leurs identifiant et mot de passe, un rappel tout simple vous est accessible en cliquant sur le lien mot de passe oublié ?. Petite précision, pour les familles dans lesquelles plusieurs personnes ont un prénom commençant par la même lettre : le 2è inscrit a le chiffre 1 accolé à son identifiant. Ex. : Michel et Marie Dupont. Identifiant de Michel = mdupont, identifiant de Marie = mdupont1.

–  vous avez également la possibilité de mettre des documents dans un panier, en cliquant sur l’icône orange qui se situe juste en dessous du titre du document. NB : Il est impératif d’être connecté à son compte lecteur pour que l’icône apparaisse.

–  dorénavant, vous avez également la possibilité de vous créer des « alertes » afin de recevoir, par email, certaines listes de documents. Ainsi, si vous souhaitez recevoir la liste des dernières acquisitions DVD, BD ou romans, vous le pouvez en vous créant des alertes.

Illustration : sur votre compte, allez dans l’onglet « mes alertes » et cliquez sur « créer une alerte ». Vous aurez alors le choix entre la recherche multi-critères et la recherche simple. C’est la première qui est proposée par défaut, souvent celle que vous connaissez/maîtriser le moins mais, en même temps, celle qui est la plus pertinente, car la plus affinée, pour des alertes. Si vous souhaitez, par exemple, être informé des nouveautés DVD, dans « choisissez un champ… », sélectionnez « section » (que vous trouverez sous « Exemplaires »). Sélectionnez la section qui vous intéresse (DVD adulte, DVD jeunesse ou les 2) puis rajoutez un 2è critère de recherche « Date de publication ou année d’édition » (sous « champs principaux ») qui vous permettra de ne filtrer que les DVD de l’année 2013 par exemple. Cliquez sur « rechercher » puis « afficher » et enfin sur « créer une alerte ». Donnez-lui un nom (ex. « nouveautés DVD »), mettez une périodicité (conseil : 30 jours pour les DVD, 60 pour les autres docs), ne touchez pas au reste et enregistrez. Ainsi, tous les 30 jours, vous recevrez par email la liste des dernières acquisitions DVD. Vous pourrez toujours modifier ces alertes dans « gérer mes alertes ».

N’hésitez pas à venir nous demander plus d’informations à la médiathèque.

Petit rappel : vous ne pouvez pas réservez de document « disponible » depuis votre compte car nous n’aurions aucun moyen de voir que vous l’avez réservé et il resterait en accès libre sur l’étagère, empruntable par le premier arrivé. Dans ce cas précis, il est indispensable de passer par nous (téléphone, mail ou sur place, peu importe) pour que nous vous le mettions de côté.

En espérant que ces informations seront utiles à certains, n’hésitez pas à vous adresser à nous pour la moindre question.

Publicités
 

Ressources numériques jeunesse mars 20, 2013

Filed under: Divers — mediathequelestroubadours @ 11:20

Couv_Prouts2

La princesse aux petits prouts

« C’est l’émoi chez les princesses :
le prince Archibald est en âge de se marier !
Mais la reine-mère ne reculera devant aucune cruauté pour savoir qui, de ces jouvencelles, est LA véritable princesse, celle qui sait se sortir de toutes situations avec élégance et dignité. Heureusement que Lou, la princesses du vent, viendra mettre son grain de sel et d’espièglerie dans ce petit royaume aux mœurs bien trop parfaites… »

« Cette princesse aux petits pois, revisitée façon brocolis et choux fleurs, est un conte numérique délicatement écrit et animé, à l’humour et l’irrévérence bien dosés. Un belle réussite pour un premier ouvrage qui s’adresse aux enfants de 4 à 9 ans. »

Une application intélligente et subtile, pour tablette numérique, créee par une toute jeune maison d’éditions de livres numérique haut-viennoise Audois et Alleuil

A découvrir !

 

Fleur de tonnerre / Teulé mars 19, 2013

Filed under: Coup de coeur — mediathequelestroubadours @ 5:30

getimage.php

Voici le dernier ouvrage de Jean Teulé (que vous pourrez aller vous faire dédicacer au stand de notre libraire préféré lors de la prochaine édition de  « Lire à Limoges » les 5, 6 et 7 avril).

L’action se déroule au début du XIXè siècle, dans ma Bretagne natale où couraient (et courent toujours) les légendes les plus extravagantes. Le soir, au creux des fermes, on évoque avec frayeur les apparitions de l’Ankou, l’ouvrier de la mort, squelette drapé d’un linceul et portant une faux. Cette terrible image frappe avec une violence inouïe l’imaginaire de la petite Hélène Jégado. Blottie contre le granit glacé des menhirs, l’enfant se persuade qu’elle est l’incarnation de ce personnage d’épouvante. Après avoir empoisonné sa propre mère, elle sillonne la région, éliminant tous ceux qui accueillent avec bonheur cette parfaite cuisinière. Elle tue tout le monde, sans discrimination. Et elle est si bonne, si compatissante au chevet des mourants, que personne ne peut soupçonner un seul instant son monstrueux dessein. À laisser trop de traces, elle finit par se faire prendre. Quels secrets renfermait cette tête qui, le 26 mars 1852, sur la place du Champs-de-mars de Rennes, roula dans la corbeille de la guillotine ?

 

Game of thrones – Le trône de fer

Filed under: Coup de coeur — mediathequelestroubadours @ 5:20

trône de fer  Avez-vous échappé au phénomène Game of thrones ? Difficile de passer à côté entre la saga fantasy épique de George R. R. Martin (le plus grand succès du genre de ces 15 dernières années, 15 tomes parus chez Pygmalion dans la série Fantasy) et la série évènement de HBO (que nous devrions bientôt pouvoir faire découvrir à ceux qui ne l’ont pas encore vue)… Mais, que vous les connaissiez ou pas, ayez la curiosité de découvrir cette adaptation en bande dessinée qui est tout aussi prenante.

Impossible pour moi d’en proposer un synopsis sans avoir l’impression de m’emmêler les pinceaux entre les différents personnages et les intrigues tant ils sont nombreux (et savent piquer notre curiosité!) mais les éditions Dargaud a choisi de résumer la saga en ces termes :

Sur le continent de Westeros, dans un monde médiéval où la magie et les créatures légendaires auraient disparu, les familles Baratheon, Stark et Targaryen s’engagent dans une lutte sans merci pour le trône. Dans la province du Nord, des signes annoncent l’arrivée de l’hiver tant redouté, et, pire, il semble que des monstres légendaires se réveillent…

Là, c’est vraiment très synthétique ! Alors, je vais en rajouter un peu. Bon, pas de panique, pour ce qui est des monstres légendaires, on n’y est pas encore tout à fait dans ce premier tome qui se déroule majoritairement à Winterfell, fief de la maison Stark, où le roi Robert Baratheon se rend avec sa famille afin d’y désigner sa nouvelle « main » (la main du Roi étant le 2è homme le plus puissant du gouvernement). Pendant ce temps là, Viserys Tragaryen, exilé, prépare sa reconquête du pouvoir en faisant de sa soeur, par un mariage arrangé, la reine des Dothrakis. Place aux complots et aux trahisons, tous les coups sont permis, que la bataille pour le Trône de fer commence !

Ok, je m’emballe un peu là. Et je vois déjà les sceptiques qui se disent « de toute façon, la fantasy, très peu pour moi (alors si en plus il y a des dragons et des barbares en cotte de mailles, merci bien!) » et je ne les blâmerai pas puisque je ne suis moi-même pas une lectrice de ce genre littéraire qui me laisse généralement de marbre. D’ailleurs, très honnêtement, je ne me suis pas attaquée aux romans pour cette raison (et celle de me lasser : 15 tomes! et ce n’est pas fini…) mais j’y viendrai peut-être si HBO et Dargaud ne poursuivent pas chacun leur série perspective tant cette saga est addictive et vous tient en haleine. Et si cela ne suffit pas à vous convaincre d’ouvrir un des livres ou de regarder un épisode (ne vous laissez pas impressionner par les premières scènes, ce n’est pas comme cela tout le long), et bien tant pis pour vous… c’est pas moi qui serai passée à côté !

 

Gatsby le magnifique mars 15, 2013

Filed under: Coup de coeur — mediathequelestroubadours @ 12:55

gatsby

Pour revisiter le chef d’oeuvre de F. Scott Fitzgerald (rédigé sur la Côte d’Azur) et en attendant le prochain film de Baz Lurhman qui fera l’ouverture du 66è festival de Cannes (et qui, je l’espère, ne sera pas gâché par le choix de la 3D), plongez vous dans l’adaptation très épurée  – aussi bien sur le plan narratif que dans le dessin – de Melchior-Durand et Bachelier.

Lorsqu’on découvre ce livre publié par les éditions Gallimard dans la collection « Fétiche » (dans laquelle on retrouve d’autres adaptations en BD de chefs d’oeuvre de la littérature), on est d’emblée frappé par la beauté de sa couverture, un dessin plein de finesse et de couleurs sur lequel on voit un personnage un peu dandy, perdu au milieu d’une fête. Ce personnage, c’est Nick Carraway, un petit architecte fasciné par son nouveau voisin, un mystérieux millionnaire qui s’appelle Jay Gatsby. On ne sait pas exactement à quoi celui-ci ressemble ni d’où vient son immense fortune mais toute la ville parle de lui car il organise en permanence des fêtes somptueuses dans sa villa luxueuse. Nick va entrer en contact avec Gatsby par l’intermédiaire de sa cousine Daisy Buchanan. Devenu le confident du millionnaire, il se rend compte qu’en réalité, la seule véritable ambition de Gatsby est de reconquérir Daisy, son amour de jeunesse. Le problème, c’est que celle-ci a un mari, Tom, un personnage un peu rustre qui la trompe avec l’épouse d’un garagiste et qui voit d’un très mauvais oeil l’intérêt de ce riche arriviste pour sa femme… Petit à petit, les éléments d’un inévitable drame se mettent en place.

Le scénario de Melchior-Durand, bien qu’épuré, reste fidèle au chef d’oeuvre de F. Scott Fitzgerald : tout comme l’auteur américain, il parvient à dépeindre la superficialité d’une certaine bourgeoisie, dans laquelle les fêtes les plus fastueuses et le luxe le plus tapageur ne parviennent pas à combler le vide et l’ennui. Mais là où la bande-dessinée se démarque du roman, c’est qu’elle ne se situe pas dans le New York des années 1920 mais à Shanghai dans les années 2000. Et ça, c’est une belle trouvaille car elle permet à Bachelier de dessiner un sublime décor urbain et démesuré, peuplé de gratte-ciels et de buildings tous plus modernes les uns que les autres, comme on les retrouve dans la Chine capitaliste et matérialiste d’aujourd’hui. Malheureusement, l’illustrateur n’a pas toujours le même talent pour croquer les personnages (on a parfois du mal à distinguer Nick de Gatsby), mais malgré tout, cette version BD de « Gatsby » reste une belle réussite, grâce à ses graphismes envoûtants et à un scénario qui l’est tout autant, même si beaucoup de questions demeurent sans réponse… car Gatsby le magnifique reste aussi et avant tout Gatsby le mystérieux!

 

Le petit Chaperon Rouge

Filed under: Animation,Evènement — mediathequelestroubadours @ 11:11

Le mercredi 13 mars, Carine Borderie est venue à Verneuil nous présenter sa dernière création, une adaptation de ce fameux conte issu de la tradition orale. Sa version avait pour particularité de mettre davantage l’accent sur Mère-Grand, personnage souvent relégué à un rôle très secondaire et qui a eu ici l’occasion de nous dévoiler davantage son univers et sa modernité (oui, la mamie du petit Chaperon Rouge – à l’instar de David Guetta – apprécie la musique qui décoiffe ce qui a, bien évidemment, provoqué l’hilarité des petits et des grands). Mais le loup à la langue bien pendue n’était pas en reste pour autant…

loup foret grand

Ce savoureux spectacle a également été l’occasion de (re)découvrir différents types de marionnettes (marionnettes d’ombre, à gaines, marottes) auxquels Carine a donné vie le temps de la représentation et d’apprécier l’étendue du travail de la conteuse-marionnettiste.

100_3297

100_3307

 

En outre, afin de prolonger notre plaisir, Carine s’est proposée de nous laisser quelques unes de ces marionnettes (ombres et découpages papier) dans la salle d’animation afin que les scolaires (mais également ceux qui le souhaitent) puissent venir les découvrir à la médiathèque. N’hésitez pas si le coeur vous en dit…

 

 

Exposition de photographies de JM Péricat mars 5, 2013

Filed under: Exposition — mediathequelestroubadours @ 4:37

La médiathèque présente dans ses locaux

du 5 mars au 10 avril

La médiathèque… un lieu qui nous lie

 

g mediatheque_rochechouart_3022©jmpericat_2012+bb mediatheque_rochechouart_4990©jmpericat_2012+

 

exposition de photographies réalisées par le photographe Jean-Michel Péricat

réalisée par la ville de Rochechouart à l’occasion des dix ans de la médiathèque.